Le déroulement de la scarlatine

La maladie a une durée relativement longue, si l’on compte la période d’incubation, et ce même lorsque l’on met en place un traitement antibiotique assez rapidement. En effet, puisque des symptômes cutanés sont engagés, il est nécessaire d’attendre que ceux-ci se calment pour considérer que les désagréments liés à la maladie soient réellement terminés.

Tout d’abord, il y a l’infection bactérienne, qui n’a pas réellement d’impact, sur le moment. On peut ainsi contracter la scarlatine, sans s’en rendre compte, d’autant plus que l’on est contagieux dès lors que l’on a été infecté, même en période d’incubation. Ainsi, même sans avoir été au contact de quelqu’un qui présentait les symptômes, on peut être confronté au streptocoque responsable de cette pathologie.

La durée d’incubation est évaluée à quelques jours. Généralement, entre 48h et 5 jours après l’infection, la maladie se déclare, mais dans de rares cas, cela peut prendre jusqu’à 7 jours, durant lesquels vous serez effectivement déjà contagieux avant même d’avoir pris connaissance de votre propre infection. Cela implique que la maladie puisse se répandre facilement dans un lieu comme une école par exemple.

À l’issue de cette petite semaine d’incubation, les premiers symptômes apparaissent chez l’enfant, de manière d’ailleurs un peu brutale en général. On voit alors arriver des signes d’angine, une gorge rouge, et des douleurs, ainsi que la fièvre, qui peut parfois monter très haut, jusqu’à 40°C, ce qui peut impressionner les parents confrontés à des enfants atteints de la maladie.

C’est quelques heures plus tard que les symptômes caractéristiques de la scarlatine vont arriver, sur le plan cutané. On remarque alors ce que l’on appelle l’exanthème scarlatiniforme, une rougeur qui se manifeste tout d’abord au niveau des articulations, avant de gagner petit à petit tout le corps, sauf la paume des mains ainsi que la plante des pieds. Après deux à trois jours, cette manifestation est à son maximum, et elle se réduit après environ 6 jours de maladie. C’est aussi au moment de la déclaration des symptômes que la langue prendra sa coloration manifeste de la scarlatine, d’abord couverte d’un enduis blanc, puis rouge comme une fraise

À partir de ce délai de 6 jours de symptômes cutanés, la peau va se débarrasser de ses couleurs ainsi que de ses cellules mortes, comme après un érythème causé par le soleil. L’enfant va alors peler, de façon presque spectaculaire, perdant ainsi la partie superficielle de sa peau, comme lors d’une mue. Cette étape dure une semaine généralement, délai qui permettra à la peau de se débarrasser de toutes ces cellules.

Une fois que l’on a eu la scarlatine une fois, on ne l’attrape plus : elle est ce que l’on appelle une maladie immunisante. Cela signifie que l’organisme a mis en place des défenses permettant de ne plus laisser la bactérie s’activer en cas de contact avec celle-ci. Ainsi, on ne peut pas avoir deux fois dans sa vie l’apparition d’une scarlatine. De plus, certains enfants fabriquent les anticorps avant même d’avoir contracté la maladie, ce qui leur permet de ne pas y être confronté à l’avenir.

Ajouter un commentaire